La rencontre improbable du 22 septembre : Merci !

RC 22/11RC 22/11RC 22/11Cette dernière « rencontre improbable » ayant réuni Grégory Leclere, styliste, et Muriel Olyslaegers, créatrice de bijoux fut un réel moment de bonheur. Je remercie les artistes pour leur enthousiasme et leur gentillesse, je remercie les mannequins qui ont réalisé une formidable prestation dans la bonne humeur générale, je remercie Erika, notre super maquilleuse,  je remercie les collègues toujours présents même en-dehors des heures et enfin un immense merci à vous tous pour votre présence vendredi soir !

La « citation » du mercredi

Orgueil et préjugés« Mon caractère, je ne saurais m’en porter garant. Je crois qu’il manque de souplesse. Il est sans doute trop rigide, en tout cas au goût des gens que je fréquente. Je ne parviens pas à oublier les folies et les vices d’autrui aussi vite qu’il le faudrait, ni les torts qu’ils m’ont fait subir. On ne réussit pas à m’influencer chaque fois que l’on me flatte. Je suis d’une humeur qu’on pourrait qualifier de rancunière. Quand je retire mon estime, c’est pour toujours.  »

« Orgueil et préjugés »  Jane Austen

La rencontre improbable du 22 septembre à la bibliothèque

Ne manquez pas ce moment magique….

 

 

 

 

 

Muriel Olyslaegers

Muriel

 

 

 

 

 

 

 Gregory Leclere

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand une créatrice de bijoux rencontre un styliste,

cela fait un beau défilé à la bibliothèque

 

Vendredi 22 septembre 2017

Accueil à partir de 18h30

Réservation obligatoire – Activité gratuite

La « citation » du mercredi

la différence invisible« Le lendemain de cette journée, alors que Florian est parti se faire un ciné pour ne pas avoir à côtoyer Marguerite, celle-ci prend les choses en main et cherche enfin des réponses à son mal-être sur Internet.

Déficit social… Maladresse… Echange… Psychomoteur… Forum… Autisme… Asperger… Fatigue… Intense… Hyperacousie…

Je serais… « autiste » ???

« La différence invisible » Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

 

Les « étonnantes » habitantes de Neder…

araignéeQui aurait pu croire qu’elles se cachaient dans les rues, les bois, la campagne de Neder, tapies dans les recoins des murets, ou accrochées aux branches d’un arbre, se balançant sur un fil… mais oui, ce sont elles, nos amies tant craintes et décriées et pourtant si belles et si utiles 🙂

Et surtout merci à Madame Fabienne, résidente à Neder et amie de Nohbi, Choupinette et Cacahouète de nous avoir « prêté » ce si joli montage

Les araignées de Neder

La citation du « mercredi »

« Au détour d’une promenade, je me suis assis sur un banc, à l’abri du tilleul. Et je me suis mis à compter les pigeons, une drôle d’habitude que j’ai pris depuis que je suis là. C’est pas plus con qu’autre chose, si? Elle s’est assise à côté de moi. Je ne lui ai pas porté attention, trop occupé avec mes pigeons. Et puis elle m’a regardé et m’a demandé combien j’en avais compté. Tout penaud et surpris que j’étais à me rendre compte que je n’étais pas le seul à faire ça. On avait tous les deux le même résultat. Et elle est repartie, toute frêle dans sa robe à fleurs. On s’est revu quelques jours plus tard. Elle m’a dit s’appeler Margueritte, avec deux «t». Elle avait un livre entre les mains, chose que je n’ai jamais tenu non pas que cela ne m’intéresse pas mais j’ai un peu de mal à saisir tout le sens des mots mis bout à bout. Il faut dire que j’ai jamais réussi à l’école et que j’étais le premier pour faire l’école buissonnière. Ma mère s’en foutait royalement et pour ce qui est de mon père, à part, culbuter ma mère pour me faire, c’est à peu près la seule image que je retiens de lui. de fil en aiguille, on a commencé à discuter et elle m’a proposé de me faire la lecture, parce qu’elle aime beaucoup lire pour les autres. Elle avait avec elle «La peste» et moi, cette histoire de rats, ça m’a subjugué dès le début… Je sens qu’il va me plaire ce livre…
Ha oui, que je vous dise aussi: moi, c’est Germain… »

« La tête en friche »  Marie-Sabine Roger

La citation du « mercredi »

nous les menteurs« Bienvenue dans la splendide famille Sinclair.
Chez nous, il n’y a pas de criminels.
Pas de drogués.
Pas de ratés.
Les Sinclair sont sportifs, beaux, sveltes. Nous sommes une vieille fortune. Nous sourires sont étincelants, nos mentons carrés, nos services de fond de court agressifs.
Qu’importe si les divorces nous lacèrent le cœur au point que notre pouls se débat. Qu’importe si les comptes fiduciaires se réduisent comme peau de chagrins ; si les relevés de cartes de crédits impayés trainent sur la table de la cuisine. Qu’importe si les flacons de cachets s’amassent sur la table de nuit.
Qu’importe si l’un d’entre nous est terriblement, désespérément amoureux.
Amoureux
au point
que des mesures tout aussi désespérées
s’imposent.
Nous sommes les Sinclair.
Chez nous, personne n’est dépendant.
Personne n’a tort.
Nous vivons, du moins l’été, sur une ile privée au large du Massachusetts.
C’est peut-etre tout ce que vous avez besoin de savoir »

« Nous les menteurs »  E. Lockhart

Autisme – Troubles des apprentissages

InformationsNous venons de compléter 2 bibliographies sur des sujets qui nous tiennent à cœur : l’autisme et les troubles des apprentissages. Vous les retrouverez également sous notre rubrique « Livres adaptés »

Nous espérons que celles-ci vous seront utiles

Tous les livres sont disponibles à la bibliothèque