Publié le

La citation du « mercredi »

« Résurrection ! Ce mot m’est apparu avec netteté, je me suis rué vers la bibliothèque. J’ai parcouru les étagères à la recherche d’un exemplaire des Œuvres complètes de Tolstoï, ce pavé qui m’avait servi de canne et de phare au meilleur de ma jeunesse. Je n’ai eu aucun mal à reconnaître sa reliure couleur sang, cet objet indélébile au titre brodé de fil d’or. L’odeur de vieux cuir, la texture soyeuse du papier jauni, les fourmis au bout des doigts, m’ont aussitôt procuré un plaisir infini. Bien qu’ayant été un moins grand lecteur que je ne prétendais entre mes quinze et mes dix-huit ans, capable de parler sans vergogne de ce que je n’avais pas lu, cette époque avait sonné mon entrée dans la grande patrie de la littérature. Entouré de livres, je me barricadais contre la déception menaçante de la vie adulte. Des livres, des livres et encore des livres, empilés comme des tours sans avenir, éparpillés par terre, débordant des étagères. Résurrection était devenu mon roman fétiche, par goût mais un peu aussi, il faut bien l’admettre, par snobisme. »

 

Petite Fleur [jamais ne meurt]  Iosi Havilio

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.